• Ici, vous trouverez une retransciption du lexique des différents mangas.
    Les Mythologies, quelles que soient leurs origines, sont riches en personnages et en histoires.
    Le manga Les Chevaliers du Zodiaques s'inspire largement de la mythologie grecque mais aussi de nombreuses autres mythologies (Indienne, Nordique, ou Egyptienne), multipliant ainsi les références.
    Afin de les rendre parfaitement claires, nous seront parfois amenés à évoquer brièvement dans ce lexique des personnages ou des mythes qui n'apparaissent pas dans le manga mais sont utiles à sa bonne comphréhension.
    Source :
    Joffrey Séguin, The Lost Canvas Vol 1.


    On commence :


    Nasu : 
    Nasu est la personnification de la putrescence des corps.
    Cette divinité prend la forme d'une mouche pour aller corrompre les corps encore vivants.
    Elle est issue du groupe des Druj, ensemble de divinités malfaisantes d'origine perse.
    Cela explique que Veronica, spectre d'Hadès se serve de mouches pour son attaque. 
    Source :
    Joffrey Seguin, The Lost Canvas Vol 7.

    Le Béhémoth :
    Issu du livre biblique de Job, le béhémoth est l'incarnation de la force animale brut, incontrôlable pour l'homme.
    Seul son créateur à la capacité de le tuer.
    Job le décrit comme un herbivore vivant dans des marécages.
    En écho aux anciens mythes mésopotamiens de Tiamat et Kingu, il est souvent associé au Léviathan, l'un étant un monstre terrestre, l'autre aquatique.
    Dans la tradition apocalyptique juive, ces deux monstres seraient apparus au cinquième jour de la création, en même temps que les autres animaux et que le premier couple humain.
    Cette fois la complémentarité des deux monstres se trouve dans la masculinité du béhémoth et dans la féminité du Léviathan.
    On a souvent cherché à identifier quel animal réel avait pu inspirer le Béhémoth.
    La description de Job a permis d'y voir un buffle domestique ou plutôt un hippopotame.
    Dans  The Lost Canvas, la confrontation ne pouvait avoir lieu qu'entre Violate du béhémoth et Hasgard du Taureau, deux forces brutes s'oposant.
    Sources :
    Joffrey Seguin, The Lost Canvas Vol 7.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique